Ubisoft a choisi l’outil de Casewise dans le cadre de son projet d’Architecture d’Entreprise

CasewiseAvec plus de 6 400 collaborateurs dans le monde dont 300 dans l’IT répartis sur cinq sites (Shanghai, Bucarest, Paris, Montréal, San Francisco), Ubisoft est la 2ème force de production de jeux vidéo dans le monde (24 studios dans 17 pays).

Face à l’évolution constante du secteur des jeux vidéo, Ubisoft doit s’adapter rapidement pour répondre aux besoins du marché. Les technologies de plus en plus complexes doivent être maitrisées car elles sont stratégiques pour l’entreprise. Un Système d’information performant devient alors un élément clé et différenciateur face à la concurrence.

Quels ont été les besoins exprimés à l’origine du projet ?
La culture Ubisoft est orientée sur la créativité, l’originalité et l’innovation. De ce fait, l’agilité et la performance du Système d’Information s’impose de plus en plus comme un facteur clé de succès. L’enjeu de la société est de disposer d’un Système d’Information plus structuré et plus homogène afin de le maîtriser et de s’adapter aux besoins métiers.
L’origine du projet était de réaliser une cartographie applicative et identifier les flux applicatifs de manière à répondre à la complexification du métier et à la réactivité imposée par le secteur.

David Trillaud, responsable de la cellule Architecture d’Ubisoft commente : « Les filiales ont une grande indépendance opérationnelle et ont donc pu au fil des ans déployer des applications non connues et non maîtrisées par l’IT siège. L’interconnexion de tous les systèmes grandissant, les équipes centrales se devaient de connaître précisément les systèmes pour déterminer au mieux l’ensemble des enjeux et des impacts des projets en cours et à venir« .

Quel sont les objectifs du projet Cassini ?
Afin de répondre aux besoins du marché et aux exigences internes, Ubisoft a entrepris le projet Cassini (famille de cartographes français). Les objectifs de ce projet sont multiples :

Meilleure visibilité et maîtrise du Système d’Information
– Avoir des inventaires à jour
– Rendre l’information disponible

Partage de connaissance entre l’IT et les métiers
– Centraliser l’information
– Baser la documentation sur des sources uniques
– Eviter les redondances et incohérences

Outil d’aide à la décision (Réaliser des analyses d’impacts au niveau stratégique et opérationnel)
– Le premier besoin exprimé : mieux maîtriser les impacts d’un projet
– Etre capable d’établir des liens/croisements d’informations, qui étaient jusque là difficile voire impossible à faire de manière fiable et pérenne.

L’objectif final est de réaliser un projet d’Architecture d’Entreprise. Le projet Cassini est une « simple » brique de base qui propose une cartographie des différents aspects de l’entreprise en relation avec l’IT : processus métiers, applications et infrastructures techniques.
« Le projet Cassini vise des objectifs très opérationnels dans un premier temps et s’étendra vers une vue plus stratégique dans un second. Le tout servira à l’établissement d’un projet d’Architecture d’Entreprise« , explique David Trillaud.

Comment s’est déroulée la phase de choix de la solution ?
Suite à une sélection et une analyse de quatre outils sur le marché de la modélisation, Ubisoft s’est orienté vers la suite Corporate Modeler de Casewise.
« Nous avons également participé aux Clubs Utilisateurs Casewise afin de rencontrer des clients et échanger autour de la solution Corporate Modeler et de leurs projets d’Architecture d’Entreprise« , commente David Trillaud.

Un ensemble de critères a été fixé permettant ainsi de noter les différents éditeurs et leurs outils. Les critères déterminants identifiés étaient :

Sur l’éditeur
– Environnement international
– Support multilingue
– Références internationales
– Consulting multi-sites

Sur l’outil de modélisation
– Génération automatique de diagrammes : import des données dans la base et diagramme automatique
– Graphique design paramétrable : charte graphique adaptable
– Souplesse du méta modèle : langage adaptable
– Capacité d’importer / exporter des données (Access, Excel, Visio,…)

David Trillaud ajoute : « Quand bien même l’intérêt premier d’un Référentiel de cartographie est son contenu, l’aspect visuel donné à ce contenu est primordial pour Ubisoft. En effet, au sein d’une entreprise qui crée des univers très riches, les équipes IT sont également challengées sur l’aspect visuel et ergonomique de ses projets (charte graphique, fonctions « web 2.0 », …)« .

Comment s’est déroulée l’implémentation ? Quelles ont été les étapes clés du projet ?
« Le projet Cassini a démarré chez Ubisoft plus comme une expérimentation qu’un vrai projet structuré. Une personne à mi-temps pendant quelques mois a bâti l’ossature du futur projet, collectant une multitude de besoins, identifiant sources d’information mais aussi manques d’information. Le projet avait pour but initial d’être un projet purement IT mais a rapidement pris de l’ampleur en termes de périmètre (de cartographie applicative à cartographie des infrastructures et des processus). Une fois la pré-étude validée, le projet a réellement commencé avec 2 personnes formant l’équivalent d’un temps plein et demie pour mettre en oeuvre l’outil et initialiser le Référentiel » explique David Trillaud.

Lors de la mise en oeuvre du projet, Ubisoft a choisi de construire son Référentiel d’Entreprise par démarche itérative et par opportunité projet. La démarche itérative est pilotée par l’équipe centrale de l’Architecture d’Entreprise.

Chaque projet représente une opportunité pour compléter le Référentiel (la cartographie) en l’occurrence les trois premiers projets identifiés ont été :
– Projet pilote CRM Marketing
– Contexte : redistribution de responsabilité IT sur un grand nombre d’applications locales ou centrales
—- Identifier toutes les applications et les flux interapplicatifs
—- Identifier les macro-fonctions servies par ses applications

– Salle Réseau Montréal

– Contexte : Construction d’une nouvelle salle réseau
—- Identifier tous les matériels
—- Automatiser leur ajout/mise à jour dans le Référentiel Cassini
—- Produire des cartes automatiques de représentation des racks

– Architecture technique des applications clés de l’entreprise
—- Contexte : uniformiser la documentation
—- Se baser sur des inventaires techniques automatiques
—- Produire des diagrammes riches en information technique

David Trillaud commente : « la plus grande difficulté est d’établir un socle général qui permet de démarrer ensuite chaque projet. Il faut à la fois servir le besoin du projet tout en prenant garde à ne jamais perdre de vue la perspective globale. Cela nécessite un permanent jeu d’équilibre, d’autant plus difficile lorsque le nombre d’interlocuteurs augmentent et que les structures plus ou moins autonomes doivent alimenter et valider les différents concepts à modéliser ».

Deux règles d’or font foi dans le projet, sous forme de 2 questions simples :
– A quoi servirait une donnée qui est demandée dans le Référentiel ? (quelle analyse effectuée dessus et/ou quelle représentation graphique ?)
– Comment maintenir la donnée à jour dans le Référentiel ?« .

Quels sont les bénéfices et livrables clés du projet Cassini ?

Méthodologie : Identification et structure du Référentiel
– Evolution progressive du modèle en fonction des projets / données traités
– Mise à disposition de bonnes pratiques pour les diagrammes produits manuellement

Un langage commun : Faciliter la communication
– Le projet Cassini définit un langage dans un contexte donné.
– Chaque objet / attribut / association a une définition unique.
– Le modèle actuel contient environ 30 objets types et 40 associations.

Cartographie des différentes couches
– Une quinzaine de templates (représentations graphiques) sont définis couvrant divers aspects : processus, organisation, inventaire applicatif, architecture technique, architecture de réseau, …
– Environ 300 diagrammes ont été produits (environ 50% manuellement et 50% automatiquement)

Intranets
– 2 intranets produits (l’un à un accès limité contenant des informations techniques sur les réseaux d’Ubisoft)

Quelle est la prochaine étape de votre projet ?
David Trillaud répond : « L’objectif est maintenant d’intégrer de plus en plus d’acteurs IT d’Ubisoft dans le Référentiel pour alimenter le socle commun mis en place. La phase de démarrage arrive à sa fin et le mode production démarre. Il faut créer un cercle vertueux d’intérêt autour du Référentiel. »

Les objectifs à 6 mois sont :
– Un inventaire d’infrastructure très riche (structure réseau, gestion des stockages, …) – Un inventaire applicatif / flux inter-applicatif en constante progression
– La mise en place d’une méthode de modélisation de processus qui se généralise
« 

Ubisoft a choisi l’outil de Casewise dans le cadre de son projet d’Architecture d’Entreprise