Les dimensions du référentiel d'entreprise d'AXA IM

AXA IM, filiale du groupe AXA, est un multi-spécialiste de la gestion d’actifs concevant des solutions d’investissement innovantes et adaptées aux besoins de ses différents clients : distributeurs, institutionnels ou entreprises.

La société regroupe aujourd’hui plus de 2000 collaborateurs répartis dans 13 pays et totalise 345,3 Milliards d’euros à fin décembre 2004. 57 % de ses revenus proviennent de clients externes.

AXA IM propose une gamme d’expertises : Gestion Actions active fondamentale et Gestion Actions systématiques (AXA Rosenberg), Gestion Obligataire (Investment grade, marchés monétaires) et Gestion taux spécialisée (High Yield, ABS, Crédits structurés, CDOs, Dette émergente, …), Gestion structurée et alternative, Private Equity (AXA Private Equity), Multigestion (AXA Multimanager) et Gestion des actifs immobiliers (AXA Real Estate Investment Managers).

De la modélisation des processus métiers à la construction d’un référentiel d’entreprise

AXA Investment Managers a choisi MEGA pour la modélisation de ses processus métiers et la mise en place de son référentiel d’entreprise. Cette architecture d’entreprise a servi de fondement à différents projets au sein de l’entreprise : Business Continuity Planning, Outsourcing et Business Process Improvement.

« C’est notre regard sur la réalité de l’entreprise qui a changé : nos ‘lunettes perceptuelles’ sont en polissage permanent », lance Michael Jameson, Head of Organisation, Paris et AXA Way Leader au sein de AXA Investment Managers. La filiale d’AXA dédiée à la gestion d’actifs, multinationale et multi-spécialiste, a découvert l’importance des processus métiers en se penchant sur les chaînes de valeur pertinentes pour l’entreprise. « La gestion de fonds est un réseau d’acteurs qui s’échangent des informations, services et produits au travers des processus métiers. L’exécution de ces processus peut faire toute la différence. »

La démarche commence par la définition d’un processus métier, qui peut s’exprimer de quatre manières différentes ou en quatre étapes :
– une séquence d’activités liées les unes aux autres ;
– une transformation d’entrées, émanant des fournisseurs, en sorties pour les clients ;
– un flot d’activités transversales à l’entreprise ;
– une fédération de composantes opérationnelles.

Cette définition implique une remise en cause de l’entreprise : « De cette transformation résulte la valeur ajoutée qui se rapproche de ce qu’attend le client. Il s’agit de délimiter notre périmètre d’action, où le processus commence et où il se termine : la chaîne de valeur intègre des activités clients et fournisseur », explique Michael Jameson, qui insiste sur l’importance du « process owner » qui prend la responsabilité du processus de bout en bout et en fait la promotion : « Pas de processus sans process owner. »

Une fois les processus métiers définis et situés et les responsabilités attribuées, AXA IM prend comme cadre de référence l’architecture d’entreprise, outillée avec MEGA. « Un concept simple à comprendre et relayé par beaucoup de cabinets de conseil », souligne Michael Jameson.

« Pour passer du concept à la mise en oeuvre il faut un méta-modèle de l’architecture d’entreprise. » Ce méta-modèle est partagé par les trois couches de processus : métiers, applicatifs et infrastructure technique, reflétant l’organisation d’AXA IM autour des processus. Le business (Organisation) s’occupe de la couche « architecture métiers et organisationnelle » alors que l’informatique modélise les couches « applications et données » et « architecture technique et opérationnelle ». Entre les deux équipes, un comité de pilotage conjoint gère les évolutions du méta-modèle, « Business Modelling ». Chacun des acteurs de l’entreprise peut naviguer à travers ce méta-modèle.

Ainsi, l’organisation, propriétaire des processus métiers, a accès, par « drill-down », aux processus applicatifs, gérés par l’informatique. Inversement, en cas d’incident en couche basse, l’informatique remonte, par « drill-up », aux conséquences sur les processus métiers. La modélisation des processus métiers et la mise en place du référentiel d’entreprise est le pré-requis de trois grands projets menés par AXA IM : Business Continuity Planning (BCP), Outsourcing (externalisation) et Business Process Improvement (amélioration des processus métiers).

Suite du témoignage

Les dimensions du référentiel d'entreprise d'AXA IM