Le Crédit Lyonnais choisit MEGA Simulation pour optimiser ses processus stratégiques

Une nouvelle étape pour l’optimisation des processus

La Direction de l’organisation de la Banque des Particuliers et des Professionnels (BPP) du Crédit Lyonnais entreprend avec la simulation une nouvelle étape de son pilotage des processus.

Mise en œuvre depuis quelques années au sein de la BPP, le pilotage des processus a renforcé la gestion opérationnelle de l’activité. Il a permis la mise en place d’instruments de management privilégiant le service client et d’outils de contrôle mesurant la performance de la chaîne de valeur délivrant ces services.

Dans le souci d’améliorer le pilotage de ses processus, la BPP a ressenti le besoin d’une analyse prévisionnelle des scénarios d’optimisation. La simulation lui est alors apparu comme un outil majeur pour atteindre cet objectif.

« Dans une démarche processus le point fondamental est bien le pilotage. La simulation constitue pour nous un élément fort qui permet de mieux piloter les processus et de prendre des décisions pertinentes pour leur optimisation. » précise Philippe Haniquaut, responsable de l’animation de la démarche processus au sein de la Banque des Particuliers et des Professionnels.

Un outil d’aide à la décision

A l’aide de la simulation, la BPP a entrepris des projets d’optimisation sur des processus clés à forts volumes et/ou à fort potentiel. La richesse des techniques de simulation permet d’agir sur les délais, l’allocation des ressources, les temps de traitement dans le contexte processus complexes. Il a ainsi été possible de bâtir des scénarios de changement et d’optimisation concrets et quantifiés, véritables outils d’aide à la décision.

« L’évaluation multicritères constitue un outil puissant pour prendre des décisions sur des bases concrètes et objectives » précise Michel Raquin, Responsable de l’organisation au sein de la Banque des Particuliers et des Professionnels « la simulation va nous permettre de mieux orienter nos choix d’investissement ».

La BPP a déjà identifié plusieurs processus où l’application des techniques de simulation permet d’entrevoir des gains substantiels. Ainsi, la mise à mise à disposition de services critiques pour leurs clients pourra être réalisée dans les délais les plus brefs.

Des gains potentiels importants

L’investissement consenti est très faible quand on le rapproche des gains potentiels issus de la simulation, dès lors que l’on s’attache aux processus complexes, à enjeux majeurs pour l’entreprise. Ceci s’est avéré d’autant plus manifeste que la description des processus existait déjà dans le référentiel de processus constitué avec MEGA.

« Les gains potentiels issus de la simulation seront sans rapport avec les efforts à fournir » confirme Michel Raquin.

Pour mener à bien ce projet, l’offre MEGA, retenue par la BPP, associe l’intervention d’experts métier en organisation et l’utilisation du module MEGA Simulation. Les travaux ont portés principalement sur la recherche d’éléments chiffrés pertinents et l’analyse des résultats produits pour la conception de scénarios de changement.

Etat d’avancement et perspectives

L’étape de prototypage des projets de simulation a déjà été réalisée. En 2004 la BPP envisage un premier déploiement avec la mise en pratique et la sensibilisation sur les apports multiples de la simulation sur 4 à 6 processus.

En 2005 elle envisagera une phase plus industrielle (simuler 15 à 20 processus).

Source : Communiqué de presse MEGA International

Le Crédit Lyonnais choisit MEGA Simulation pour optimiser ses processus stratégiques