Focus sur la conférence de Marcusevans

BPMS : Pouvez-vous nous présenter la conférence urbanisation du SI et conduite du changement en quelques mots ?

C. Ceccon : La conférence « Urbanisation des SI et Conduite du Changement IT » aura lieu les 19 et 20 Mars prochains à Paris. C’est un événement très attendu des professionnels du secteur – ce sera la 9e édition annuelle – qui permet, à travers le retour d’une quinzaine d’entreprises invitées, de partager leur expérience de terrain sur l’implémentation de leurs projets SI.
Le programme de cette année présentera des études de: Axa, Bouygues Telecom, Caisse des Dépôts, EDF, FM Logistic, GE Real Estate Europe, Geodis, Logica Management Consulting, Lombard International, Nissan Europe, Mega, Novartis Pharma, Renault, Rio Tinto, 3 Suisses International.
BPMS : Avez-vous remarqué une évolution de cette conférence en termes de contenu et de participant ces dernières années ?
C. Ceccon : L’évolution générale va de pair avec la prise de conscience de plus en plus nette de la valeur ajoutée des départements SI pour la stratégie d’entreprise. Du point de vue de l’urbanisation, nous n’en sommes plus à l’implémentation des projets et des étapes clefs de l’urbanisation – même s’il est toujours important de comprendre et d’assurer les fondamentaux autour de la cartographie et des projets de refonte – mais désormais l’essentiel est de rationaliser les supports et d’optimiser les moyens pour en faire de véritables pivots de la stratégie de l’entreprise, de l’alignement métier et surtout de l’engagement dans une politique de réduction et maîtrise des coûts. Les sessions vont également de pair avec une plus grande ouverture vers les sujets d’architecture d’entreprise, plus fortement ancrés chez nos voisins francophones.

BPMS : Quelle est l’évolution la plus marquante à vos yeux ?

C. Ceccon : Sans aucun doute l’accession à une plus grande intégration des métiers au sein des projets SI, vers une approche que l’on pourrait qualifier de démarche d’excellence opérationnelle. Donc une meilleure structuration du SI pour augmenter les performances et l’évolutivité des systèmes.

BPMS : Quelles sont les nouveautés de l’édition 2009 de cette conférence ?

C. Ceccon : Outre la thématique sur la conduite du changement qui sous-tend toute cette conférence car l’intégration des équipes, les démarches participatives et l’accompagnement sont autant de clefs pour mener à bien les projets SI, nous avons également des sessions nouvelles sur le Master Data Management, la sécurisation des Web services, sur les leviers impactant la maîtrise des coûts et aussi les évolutions BPM et SOA.

BPMS : Quels sont les objectifs pour cette année en termes de nombre et de segmentation de vos participants ?

C. Ceccon : En terme d’audience, la conférence tend vers une plus large intégration francophone, avec des responsables venant du Benelux, de Suisse et du Maghreb : l’urbanisation « à la française » tend également à s’ouvrir de plus en plus aux approches de nos voisins, plus tournés vers l’architecture d’entreprise. A noter également, que nous couvrons en terme de participants à peu près tous les secteurs d’activité, avec cette année la présence nouvelle du secteur audiovisuel.

BPMS : L’intérêt que portent les entreprises françaises à l’urbanisation du SI est-il comparable à celui des autres pays européens ?

C. Ceccon : Il existe une différence notoire de vocabulaire puisque nos voisins francophones et anglo-saxons utilisent principalement le terme d’Architecture d’Entreprise qui ne regroupe pas exactement ce que sous-tend le terme d’urbanisation. Dans ce cadre, l’intérêt vers l’urbanisation est plus propre à la France.

BPMS : En quoi le fait de faire cohabiter Urbanisation du SI et conduite du changement vous semble important ?

C. Ceccon : Quels que soient les projets, et à fortiori lorsqu’il faut remanier un système afin de réagir rapidement par rapport aux sollicitations et contraintes externes, il est d’autant plus important d’intégrer une démarche de conduite du changement. La nouvelle organisation découlant de l’urbanisation, la rationalisation des supports ou des données, conduit à faire évoluer les équipes vers des rôles auxquelles elles n’étaient pas forcément préparées à l’origine. C’est cette prise en compte des résistances potentielles au changement et de la compréhension d’une vision globale de l’organisation et des raisons de son évolution, qui permet aux projets de se réaliser. L’approche de la conduite du changement me semble essentielle à une politique d’urbanisation réussie.

BPMS : Dans le contexte économique actuel, focalisé sur la réduction des coûts à court terme, l’urbanisation du SI est-elle perçue comme prioritaire ?

C. Ceccon : Oui, car comme je l’ai précédemment dit, l’urbanisation permet une remise à plat du système informatique et dans ce cadre l’identification des leviers potentiels de rationalisation et de réduction des coûts récurrents. Plus que jamais, l’entreprise a besoin d’utiliser un système agile et performant pour faire face aux nouveaux enjeux qu’elle rencontre.

En savoir plus sur : Conférence Marcus Evans : Urbanisation des Systèmes d’Information – Conduite du Changement IT

 

Share this post:
Focus sur la conférence de Marcusevans