Entretien du JDN Solution avec Unilog sur le BPM

Entretien avec Philippe Meret Responsable de l’Offre BPM – Unilog Management

JDN Solutions : L’usage du BPM semble se limiter aux entreprises d’une certaine taille. Comment expliquer cette tendance?

Philippe Meret : Dans une optique purement économique, le BPM s’adresse plutôt aux grands comptes vu le prix des solutions. Bénéficier d’un ROI dans ce domaine nécessite en effet d’investir dans des technologies relativement onéreuses.

Mais lorsque les prix des solutions auront baissé, l’extension du BPM aux entreprises de taille moyenne sera facilitée, de manière générale, cette approche répond assez bien aux problématiques organisationnelles des groupes, que ce soit pour faire le lien entre des implantations réparties géographiquement ou entre différents métiers.
Le BPM prône une organisation par processus transverses, complémentaire d’une organisation géographique ou par métier, qui permet d’améliorer la productivité des activités de l’entreprise.

JDN Solutions : Le BPM nécessite t-il des compétences particulières?

Philippe Meret : Avec ces projets apparaissent de nouveaux profils de poste présentant des compétences transverses. Les process owner ou directeurs de processus ont pour vocation de piloter la qualité du processus, en répondant à des objectifs de performance d’exécution et de coût d’accomplissement. Ils gèrent également les évolutions fonctionnelles du processus en vue de son optimisation.

Prenons l’exemple d’un processus d’achat. En amont, les produits à acheter sont sélectionnés, puis provisionnés dans les stocks. Ensuite la commande est créée, puis validée avant d’être envoyée au fournisseur. Un bon d’achat est généré. Ici, l’objectif du process owner est d’optimiser cette chaîne, réduire le nombre d’impayés, réduire les délais de paiement, et réduire l’écart entre la qualité attendue et la qualité réelle du produit reçu.

JDN Solutions : Et sur la partie technique?

Philippe Meret : Pour la phase d’instrumentalisation du processus, il est conseillé de faire intervenir des profils qui aient une double compétence. Des personnes qui soient capables à la fois de comprendre et d’analyser les besoins métiers, et d’appréhender le volet technique du projet. L’enjeu central est d’être capable de formaliser les besoins au sein des différentes briques qui supporteront le processus, de l’EAI à la GED… On parle ici de business analyst.

Ce travail passe par la définition et le paramétrage de règles métier qui seront implémentées par un moteur de règles. Mais également la conception des diagrammes de processus qui seront mis en œuvre, via des outils comme Mega, Aris ou encore Visio.

JDN Solutions : Comment aborder le suivi des processus?

Philippe Meret : Le BPM s’accompagne de la mise en place d’indicateurs de performance clés, et du suivi de leur évolution en termes de perfomance en vue de fluidifier les processus. Il s’agit notamment de suivre le nombre d’erreurs, les temps d’exécution, etc. Des indicateurs métier propres aux processus peuvent également être définis.

Concernant l’application de gestion d’appel d’offres, il s’agit par exemple du nombre d’appels d’offres gagnés sur le nombre d’appels d’offres adressés, le coût de la réponse à un appel d’offres comparé au montant du contrat signé, les délais.

Ce corpus d’indicateurs peut être utilisé par le process owner pour son travail de pilotage et d’optimisation ou par les différents managers impliqués dans le processus.

JDN Solutions : Que pensez-vous de l’initiative de Microsoft d’intégrer BPEL à Vista, en vue de populariser le BPM?

Philippe Meret : La popularisation du BPM passe avant tout par une prise de conscience de l’intérêt organisationnel d’une telle approche. Essayer de le faire par les outils n’est pas la solution.

Si BPEL est présent dans Windows, c’est vrai que la démarche de mise en œuvre pourra être facilité ensuite. Mais il aurait sans doute été plus logique d’intégrer BPMN [ndlr Business Process Modeling Notation] qui est un langage beaucoup plus orienté utilisateur final.

Antoine CROCHET-DAMAIS, JDN Solutions

Share this post:
Entretien du JDN Solution avec Unilog sur le BPM