BPM et management des règles métier

Les entreprises qui veulent améliorer leur réactivité et renforcer leurs systèmes de BPM (Business Process Management), s’aperçoivent que la fusion des processus et des règles métier est une méthode qui soutient bien leurs objectifs.

Un processus métier classique exige souvent de prendre des milliers de décisions critiques par jour : Où dois-je router cette application et qui doit l’approuver ? Dois-je accorder le prêt, avec les informations dont je dispose ? Puis-je valider l’identité de ce client en ligne ?
Beaucoup de ces décisions sont gérées manuellement, ce qui ralentit l’exécution des processus, diminue la réactivité et augmente le risque de pertes suite à une erreur humaine.

D’où viennent les règles associées à ces décisions ? Elles se trouvent dans des manuels de règles ou dans les contrats clients et fournisseurs. Elles peuvent être codées en dur dans des systèmes propriétaires ou dans des applications personnalisées. Il s’agit souvent de meilleures pratiques, spécifiques à celui qui les applique et n’existant que dans son esprit. Ces règles métier ont un impact important sur les opérations quotidiennes, mais la collecte des règles, pratiques, contraintes, fonctions de traitement et de raisonnement, ainsi que leur application cohérente sur les réseaux de communication internes et externes, reste une tâche particulièrement difficile.

En complément du BPM, le management des règles métier permet d’automatiser la logique de ces décisions ponctuelles et d’affiner le contrôle des processus, pour faire évoluer davantage l’implémentation du BPM.

Dans le cadre d’une solution BPM, de nombreuses activités impliquent des décisions humaines sur la façon de router un travail, que ce soit pour accorder un prêt, demander des informations complémentaires, une vérification juridique, etc.
Les décisions simples sont faciles à gérer, mais il reste toutefois la part de subjectivité dans certaines décisions, ou les difficultés de représenter la logique de prise de décision par un diagramme de processus.

Les systèmes de management des règles métier (BRMS – Business Rules Management System) ont pour objectif de résoudre ce problème précis. Avec un BRMS, les règles et les processus sont séparés et gérés indépendamment.
Les règles, définies comme étant la logique métier qui régit les décisions, sont représentées sous formes de «modèles de règles». Une étape de processus de BPM transmet les informations au modèle de règle, et obtient une décision en réponse.

L’externalisation des règles à partir du processus présente des avantages notables. Elle réduit les coûts d’exploitation en automatisant les décisions qui dépendent aujourd’hui de décisions humaines. Elle réduit les risques opérationnels en optimisant et en standardisant les décisions récurrentes, en fonction des pratiques, des règles ou des réglementations.
Enfin, elle favorise la réactivité : la logique métier change en général plus souvent que la logique des processus, on peut ainsi modifier et étendre les règles, sans répercussion sur le processus.

Pour développer des règles métier, plusieurs solutions se présentent :

Programmation personnalisée : dans ce cas, les développeurs documentent les exigences avec l’aide des experts métier, et codent les règles directement dans le processus ou l’application.
Intégration dans les applications d’entreprise : De nombreuses applications packagées intègrent les règles de par leur conception même. Dans ce cas, la logique métier est optimisée pour le workflow de ce produit précis, par exemple pour le traitement des demandes d’intervention sous garantie.
Systèmes de gestion des règles métier (BRMS) : Un BRMS aide à automatiser les décisions et à gérer de fréquentes modifications des règles sous-jacentes. Les règles sont développées indépendamment des processus et des applications, et sont gérées en tant qu’éléments distincts. Un BRMS basé sur des modèles permet de développer des règles sans programmation.

Les systèmes de gestion des règles métier apparaissent donc comme les outils les mieux adaptés pour une entreprise qui souhaite gérer ses règles métier de manière automatisée, sans engager de développement spécifique.

Thierry Desbouis

BPM et management des règles métier