Lean Six Sigma / Performance

Lean

Traduction de lean : « maigre », « dégraissé », « sans gaspillage »

Adopter la démarche Lean, c’est transformer son organisation et ses pratiques afin de rechercher la performance par l’amélioration continue.
L’objectif principal poursuivi est l’élimination des gaspillages (stocks, surproduction, opérations inutiles, défauts, déplacements et mouvements, attentes, transports).
Issu de l’industrie automobile (Toyota), l’intérêt s’est étendu aux Industries, aux Services, aux Administrations publiques, particulièrement dans les années 2000.

La démarche s’appuie sur trois axes majeurs

– Système opérationnel : La stratégie consiste à se concentrer sur la rapidité des actions, la réduction des délais, l’optimisation des coûts, l’amélioration de la qualité. L’entreprise doit ainsi fournir le produit ou le service attendu par le client à temps, en quantité et en qualité, conformément à la demande initiale.
– Le système de management : Le rôle de la Direction est de promouvoir la démarche, de mobiliser et motiver les équipes opérationnelles sur le terrain, de responsabiliser les parties prenantes, de communiquer sur les objectifs attendus et les résultats obtenus.
– La culture d’entreprise : A savoir l’état d’esprit et les comportements des collaborateurs. L’encouragement par les animateurs Lean est une composante-clé pour la réussite de la démarche globale et le regard que portent les collaborateurs sur leur travail doit être appréhendé et valorisé.

Six Sigma

Sigma : en statistiques, Sigma correspond à l’écart-type, c’est-à-dire la dispersion d’une valeur aléatoire autour de sa valeur moyenne attendue.

La démarche Six Sigma vise à améliorer la qualité globale des produits ou services issus des processus de production, en réduisant leur variabilité. Issue de l’industrie des télécommunications (Motorola), Six Sigma est fondée à la fois sur :
– La voix du client (enquêtes, questionnaires de satisfaction…)
– Données mesurables et fiables dans les processus (indicateurs…), reposant sur une gamme d’outils, dont des outils statistiques

La démarche se découpe en phases

– Définir : quels sont les objectifs de performance recherchés ?
– Mesurer : que va-t-on chercher à mesurer en regard de ces objectifs ?
– Analyser : quelles sont les causes profondes des problèmes identifiés ?
– Améliorer : quelles sont les solutions d’amélioration ?
– Contrôler : comment peut-on garantir la performance dans la durée ?

L’intérêt des démarches Lean Six Sigma

Les composantes des démarches Lean Six Sigma font partie intégrante de la Démarche Qualité que le Management peut promouvoir pour son Organisation.

Les bénéfices sont mesurables très concrètement

– Optimisation des coûts : coûts directs, de reprise, ou de main d’œuvre
– Réduction des délais : délais de satisfaction des demandes clients, de fabrication des produits ou services, respect des conventions de services, et diminution des stocks
– Amélioration de la qualité : baisse des taux de perte et de correction, augmentation de la satisfaction client, garantie de l’image de l’entreprise

Quelques préconisations

Le succès de ces démarches d’analyse de la performance opérationnelle ne peut être garanti que par un soutien sans faille de la part du Management. Les sponsors de ce type de démarche doivent être convaincus de l’utilité qu’elle aura dans leur Organisation.
Attention à bien impliquer l’ensemble des opérationnels dans la démarche ! Leur participation doit être forte, suivie, constructive. Elle nécessite une formation et une communication régulière : les opérationnels doivent comprendre leurs intérêts dans l’application d’une telle démarche.
Il est également préconisé d’aborder l’analyse des problèmes décelés avec un œil neuf : il faut toujours se dégager de l’existant pour revenir au besoin client, élément-clé au cœur de la démarche Lean.
Enfin, l’accompagnement par des animateurs expérimentés est essentiel : les outils méthodologiques doivent être maîtrisés et le lancement de cette démarche à long terme doit être canalisé. Le risque de déception ou de désillusion reste présent dans ce type de démarche.

Avis général

Privilégier les outils visuels, rester pragmatique et au plus proche des opérationnels du terrain, instaurer un fonctionnement collaboratif et participatif, autant de bonnes pratiques qui permettent à une démarche d’excellence opérationnelle de perdurer.Les démarches Lean Six Sigma promeuvent ce type de pratiques. Bien encadrées et accompagnées, sponsorisées au plus haut niveau de l’entreprise, alimentées par des résultats concrets, ces démarches sont une des réponses possibles à l’excellence opérationnelle dans les Organisations.

Lean Six Sigma / Performance