BPMS / Architecture d’Entreprise

Depuis sa création, BPMS a mis la démarche méthodologique au cœur de son positionnement.

Un comité Méthodes se réunit régulièrement, sous la responsabilité du PDG fondateur, pour faire le point sur les évolutions des standards internationaux – quand ils existent – et traiter des difficultés pratiques de mise en œuvre.
Car entre ce qui paraît de l’extérieur une bonne idée (« il existe un standard donc utilisons le ») et la réalité du terrain, il y a parfois un écart significatif. Ecart parfois dû à une mauvaise compréhension de la finalité du standard : c’est par exemple le cas de la notation BPMN, parfaitement adaptée pour décrire des processus en vue de les prendre en charge dans une application informatique (workflow-BPM), c’est d’ailleurs la finalité de cette notation – mais beaucoup moins adaptée à une cartographie métier de ces mêmes processus.

Au fil de 10 ans de déploiement dans des contextes projet très variés, BPMS a donc développé sa propre démarche d’Architecture d’Entreprise, avec trois principes directeurs :
– Ne pas réinventer la roue
– Justifier en permanence des pratiques adoptées
– Adapter ces bonnes pratiques à la réalité du terrain

Ceci nous a conduit à développer une structure type (méta-modèle) de référentiel d’entreprise qui vise à garantir la cohérence du référentiel quand il s’agit de croiser l’ensemble des vues (une quinzaine), chacune de ces vues étant autonome et susceptible d’être déclinée sur plusieurs niveaux de détail (jusqu’à 6).

Cette structure n’est liée ni au secteur d’activité ni au périmètre d’usage : s’il est rare de démarrer un référentiel d’entreprise avec l’ensemble des vues disponibles, il est rassurant pour l’usager de savoir qu’au-delà du périmètre d’usage de départ, il pourra maîtriser la complexité croissante de son référentiel.

C’est cette vision d’ensemble, commune à tous nos projets et indépendante de l’outil de modélisation sous-jacent (dès lors qu’on se situe dans la bonne catégorie d’outils) que nous nommons la « méthode BPMS ».

Celle-ci est diffusée au travers des sessions de formation (théoriques et pratiques) que nous organisons, notamment concernant la modélisation des processus ou la conception de SI urbanisé.

Cette démarche personnalisée peut être considérée comme une déclinaison très opérationnelle de grands principes de structuration que l’on va retrouver dans des référentiels comme TOGAF, BPM-CBOK, des ouvrages de référence sur l’urbanisation du SI (un sujet où les contributeurs français excellent) et dans certaines méthodes plus anciennes comme Merise ou OSSAD.

BPMS / Architecture d’Entreprise